Nos réponses aux questions de La Nouvelle République

Dans le cadre des municipales, le pôle Poitiers / La Nouvelle République publie une série de cinq articles sur différents thèmes de la campagne.

Vous trouverez ci-dessous nos propositions de réponses.

Quelle place réserverez vous à la culture ?

Proposition qui sera publiée le 2 mars 2020

Rompre avec une politique culturelle de prestige tournée vers l’extérieur est nécessaire pour faire de la Culture un bien commun, accessible à tou·te·s, placé au cœur de l’espace et du débat publics. Pour cela, nous organiserons des comités d’habitant·e·s, expert·e·s et élu·e·s qui décideront ensemble des orientations culturelles et patrimoniales, et mettrons à disposition des artistes du territoire, des lieux inutilisés comme l’Ancien Palais. Nous œuvrerons pour l’égalité femmes-hommes et la mixité dans les arts, la culture et la musique.


Quelle est votre priorité pour l’environnement ?

Proposition publiée le 24 février 2020

Nous voulons un territoire qui respecte réellement l’environnement, la biodiversité, l’eau et la santé, dans un souci de justice sociale. Contrairement aux pratiques de saupoudrage, nous intégrerons cette priorité dans chacune de nos compétences : éducation, alimentation, urbanisme, déplacements, économie, énergie, déchets, etc. Nous entendons : végétaliser la ville et protéger l’eau et les captages (ZSCE*) ; soutenir l’agro-écologie et une filière paysanne et biologique locale, le respect du bien-être animal et de la vie sauvage ; bannir les produits phytosanitaires chimiques, l’artificialisation des sols et l’invasion publicitaire. Tout en relocalisant l’économie et permettant l’égalité d’accès aux ressources et à une vie saine.

*zone soumise à contraintes environnementales


Quelle politique mettrez-vous en place pour les quartiers ?

Proposition publiée le 17 février 2020

Les budgets alloués aux quartiers seront répartis équitablement et les maisons de quartier retrouveront de l’autonomie. Nous créerons les conditions favorables à l’égalité femmes-hommes et à la convivialité : culture, initiatives locales, jardins partagés, commerces, marchés et services de proximité. Missions de médiation et coopération entre les habitant·e·s qui auront le dernier mot sur les projets, remplaceront la vidéosurveillance inefficace. Chacun·e pourra se déplacer facilement dans des quartiers liés entre eux.


Pour ou contre la gratuité des transports ?

Proposition publiée le 10 février 2020

Osons 2020 choisit la gratuité du transport car elle est nécessaire. Ne pas la décider, c’est rester sourd aux urgences, écologique et sociale. Il faut garantir à Poitiers un air respirable, le droit pour tou·te·s à se déplacer, de l’espace pour la marche et le vélo, le développement de l’activité dans les quartiers. Le choc d’offres, comme à Dunkerque, élargit le périmètre, augmente les fréquences et décide la gratuité totale. Cela est réalisable sans toucher à l’impôt par l’augmentation du versement transport des entreprises, tout en supprimant la charge financière des abonnements.