Nos propositions

Notre programme complet

Retrouvez ci dessous l’ensemble du programme OSONS 2020 regroupant l’ensemble des thèmes et la liste des 53 personnes


Osons 2020 dévoile son programme thème par thème tout au long des mois de janvier et février 2020.


Un programme de rupture écologique, sociale et démocratique

Notre programme n’est pas un catalogue de promesses, mais un texte d’engagement solennel, auquel nous resterons fidèles tout au long du mandat.

Les mesures que nous défendons forment un tout cohérent. Elles permettent de rompre avec le libéralisme local et la compétition territoriale, mais également de rendre la démocratie aux habitant·e·s.

Nous ne prétendons pas, depuis l’hôtel de ville de Poitiers, changer la mondialisation ou le cadre national, mais nous affirmons vouloir et pouvoir créer de larges espaces d’autonomie locale, pour développer d’autres formes de production, d’échanges, de services, de relations humaines.

Notre programme est solide financièrement. Nous réaliserons des économies drastiques sur les dépenses inutiles : subventions au Futuroscope ou à l’aéroport, projets culturels élitistes et coûteux comme Traversées, aménagements urbains mal conçus comme l’îlot Tison, dépenses de communication-propagande pour défendre le bilan municipal…

Nous réinvestirons cet argent dans des projets utiles aux habitant·e·s et particulièrement aux catégories sociales qui en ont le plus besoin.


Voter Osons, un acte utile et nécessaire

Osons se présente pour gagner et gouverner, pas pour faire de la figuration.

Nous sommes la principale liste d’opposition écologique et sociale à la majorité municipale d’Alain Claeys, qui usurpe depuis 2008 l’étiquette « de gauche ».

Nous incarnons à la fois la rupture et la responsabilité, car nous sommes prêts à réellement diriger Poitiers.

Nous siégeons depuis 2014 au Conseil municipal et connaissons parfaitement les dossiers et les compétences de la ville et de l’agglomération.

Voter Osons, ce n’est pas cautionner la « division de la gauche » ou « faire gagner la droite ». Au contraire, c’est voter contre une fausse gauche (celle d’Alain Claeys et du Parti socialiste) convertie depuis longtemps au libéralisme.

C’est voter pour un projet initié en 2013-2014, mûri durant un mandat entier, et porté par une liste de rassemblement légitime.

L’élection municipale est une élection à deux tours. Contrairement à l’élection présidentielle, plus de deux listes peuvent être « qualifiées » pour le second tour. Ce fut le cas à Poitiers en 2014 : cinq listes étaient en mesure de se maintenir pour le second tour, quatre l’ont fait (dont Osons).

Pour gagner la mairie, Osons n’écarte pas le fait de s’allier avec d’autres forces porteuses de propositions de transformation écologique et sociale.

Mais la ligne rouge est claire : aucune alliance n’aura lieu entre Osons et le Parti socialiste, entre Osons et la République en marche, entre Osons et la droite traditionnelle (et a fortiori l’extrême-droite !).


Document a télécharger

Retrouver la synthèse du programme